dimanche 18 décembre 2005

Blog of the week / le blog de la semaine

To celebrate the first year of my blog, I am starting a new section "Blog of the week". Each week, I will make a link to a blog that I find useful, refreshing, amazing, useful or simply interesting. Most of these blogs will relate to topics that I usually cover in my blog, but from time to time I will also mention blogs that are dealing with different matters.

Pour fêter le premier anniversaire de mon blog, j'inaugure une nouvelle série de billets "Le blog de la semaine", dans laquelle je signalerai régulièrement des blogs utiles, originaux, rafraichissants ou tout simplement intéressants.



BLOG OF THE WEEK/ BLOG DE LA SEMAINE: webmedia de/ by Danielle Attias.
Réflexions sur l'économie et les usages des médias sur Internet. De bons billets, courts et bien documentés, sur le big bang que l'internet représente pour les médias traditionnels. Nombreux liens. En français.
Thoughts and ideas on media uses in the age of the internet. Short and well informed posts documenting the big bang that the internet represents for mainstream media. Many useful links. In French only.

mardi 13 décembre 2005

Fusion TPS et CanalSatellite: les gagnants et les perdants

Comme on sait, Vivendi Universal, propriétaire de Canal+, TF1 et M6 ont engagé des discussions en vue d'un rapprochement de leurs systèmes de télévision par satellite: Canalsatellite d'une part et d'autre part TPS, contrôlé à 66% par TF1 et 34% par M6 (voir par exemple cet article du Nouvel Obs).

Si il est sans doute exagéré de parler de Yalta de l'audiovisuel, comme le fait par exemple Le Figaro, cette fusion aura d'importants effets sur l'économie du secteur.

A première vue, les gagnants sont TF1 et M6 qui, en cédant TPS qui leur coûtait des sous sans en rapporter beaucoup, disposeront de ressources supplémentaires pour leurs nouveaux axes de développement: une extension prudente à l'international pour TF1 qui jusque là se limitait au territoire national; une programmation plus généraliste pour M6 qui semble peu à peu abandonner sa stratégie de contre-programmation pour concurrencer frontalement TF1 ou France 2.


Répartition des abonnements à la télévision élargie en 2005 (source: Médiamétrie)

Ceux qui risquent de perdre le plus à la suite de cette fusion, ce sont les footballeurs puisque Canal+ se retrouve en position d'acheteur unique pour les droits du foot sur les chaînes payantes.
Les petites chaînes thématiques devraient également souffrir de la nouvelle donne puisqu'elles ne pourront plus jouer de la concurrence entre TPS et Canalsatellite pour être diffusées.
Pour les téléspectateurs, les effets de cette fusion sont incertains: d'un côté, elle simplifie l'offre : plus de choix cornélien à effectuer entre deux systèmes; d'un autre côté, il est à craindre que Canalsatellite, se retrouvant en position dominante sur le marché de la télévision élargie, augmente le tarif des abonnements, une fois les promotions de Noel passées.
Le seul élément de concurrence pour Canal+ pourrait provenir des fournisseurs d'accès à l'internet qui distribuent de la télévision en ADSL. Environ 7 millions de foyers souscrivent actuellement à une offre haut-débit sur l'internet.

Tags: - - - -

lundi 12 décembre 2005

Miss France plus populaire que Sarko

De nombreux visiteurs de ce blog arrivent ici après avoir effectué une recherche sur google, technorati ou sur un autre moteur de recherche.
Quels sont les termes les plus recherchés par mes visiteurs depuis 2 mois?

Un peu moins de 10% des requêtes contenait les mots SARKO, SARKOZY ou ANTI SARKO, et de nombreux internautes ont été orientés vers mon blog à cause de mon billet Sarkozy, premier blogué de France?. Mais depuis une semaine, SARKO est largement battu par MISS FRANCE: 15% des requêtes contiennent ce terme et sont dirigées vers mon billet intitulé Un site pour les déficients intellectuels (qui, contrairement à ce que le titre peut suggérer, ne concerne pas directement Miss France mais l'étonnant site de la ville de Montréal).
Enfin, une petite étrangeté: depuis plusieurs mois, je récupère régulièrement des visiteurs qui cherchent l'image du symbole du PC ou ont entré les termes FAUCILLE et MATEAU et sont orientés vers un de mes billets de juillet 2005 Le PCF ouvre ses archives (où figure en effet l'image de la faucille et du mateau).

What have been the most frequent terms searched by the visitors of my blog for the last two months?
All over November, Sarkozy, the French Minister of Interior, ranked number one, which was clearly due to his prominent role in French riots and were directed to my post on blogs about Sarkozy (pros and cons alike).
Over the last two weeks, Sarkozy (or Sarko as many French call him) was beaten by our Miss France 2006, who was elected on December 3 : about 15% of the searches contained this term and were directed to my post For those with intellectual defiencies (which did mention Miss France's blog, but was mainly about the atonishing site of the city of Montreal).
More surprisingly: I regularly get visitors who are searching for images of the hammer and the sickle, the Communist party symbol.

samedi 10 décembre 2005

Projet de loi DADVSI: ça chauffe


Un débat agite en ce moment la blogosphère, et au delà, toutes les personnes intéressées par les droits d'auteur mais aussi du consommateur dans une société de plus en plus numérique: il s'agit du projet de loi sur le droit d'auteur et les droits voisins dans une société de l'information (DADVSI), transposant dans notre législation la directive européenne connue sous le nom de Directive EU Copyright (EUCD).



Pour beaucoup, ce projet de loi est dangereux, voire liberticide, car il interdirait non seulement toute copie privée (par exemple reproduire votre CD sur un lecteur MP3) et toute utilisation de logiciels et matériels non agréés par les producteurs d'informations numériques, mais aussi menacerait la liberté des créateurs de logiciels libres.
Voir ICI le dossier de l'EUCD.INFO, une association créée par la Fondation pour le Logiciel Libre, et LA un billet d'Homo Numéricus qui fait un point assez clair sur le sujet.

Les bibliothécaires et documentalistes s'inquiètent aussi car ils craignent que l'accès à la connaissance devienne plus onéreux, donc plus difficile. Voir ICI leur point de vue très étayé.

Petite voix discordante dans ce concert de protestations, celle du nanoblog qui, sans défendre le projet DADVSI, estime que les opposants n'ont pas vraiment lu le texte et procèdent avec démesure et en utilisant des amalgames outranciers.

Quant aux fabricants de matériels et aux producteurs et distributeurs de contenus, ils sont moins loquaces. Comme d'autres, je cherche encore un texte présentant clairement leur position.

Je reviendrai dans les prochains jours sur le contenu du projet DADVSI. En attendant, pour vous documenter, le mieux est de lire non pas le texte du projet de loi lui-même (compréhensible des seuls spécialistes dans la mesure où il procède par modification d'articles du code de la propriété intellectuelle), mais plutôt le rapport de la Commission des lois de l'Assemblée nationale qui le présente et le met en perspective, et qui permet une meilleure compréhension des enjeux.

Tags: - - -

vendredi 9 décembre 2005

Le renard rouge / Why you ought to use Firefox

(English version below)

Firefox gagne progressivement du terrain sur Internet Explorer. Ce navigateur, gratuit et open source, est aujourd'hui utilisé par plus de 100 millions d'internautes (et par environ 1/3 des visiteurs de ce blog!). Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, voilà cinq bonnes raisons d'utiliser Firefox.

1) Les onglets:
C'est sans doute l'une des innovations les plus visibles de Firefox. Elle permet d'ouvrir autant de sites que vous souhaitez dans la même fenêtre, chacun étant signalé par un onglet (comme dans un classeur).
Deux avantages: vous pouvez lancer le chargement de nombreux sites en arrière plan, par exemple ouvir les liens indiqués sur une page tout en continuant à lire cette page; vous naviguez plus facilement entre divers sites.

A mon avis, il faut compléter le système des onglets avec deux extensions (voir ci-dessous ce que sont les extensions):
- Tab Mix Plus qui permet de paramétrer une meilleure utilisation des onglets en se servant de la souris (par exemple vous pouvez décider de fermer un onglet avec un double clic gauche ou un clic du milieu; vous pouvez également récupérer des onglets précédemment ouverts; afficher les onglets sur plusieurs lignes au lieu d'une seule).
Addendum de septembre 2006:Tab Mix Plus a encore évolué et comprend désormais un gestionnaire de fenêtres vraiment très utile. En pratique, vous pouvez enregistrer une fenêtre avec tous les onglets qu'elle contient. Et, lors d'une session ultérieure, vous pouvez réouvrir cette fenêtre avec tous ses onglets (qui seront automatiquement chargés). Cette fonction permet également de récupérer les onglets ouverts à la suite d'un crash.
- Colorful Tabs: cette extension affiche les onglets dans des couleurs différentes. Très pratique lorsqu'on a ouvert de nombreux onglets.

2) La barre de recherche intégrée:
A priori cette barre de recherche propre à Firefox semble ne pas servir à grand chose si vous avez déjà intégré la barre de recherche Google. En fait, cette barre permet de faire des recherches avec d'autres moteurs que Google (à choisir grâce au menu déroulant qu'on peut ouvrir en cliquant sur l'icône gauche de la barre).
Là où ça devient très intéressant, c'est qu'on peut installer une multitude de moteurs de recherche supplémentaires disponibles. Par exemple, j'ai installé le Trésor de la langue française, Google Schoolar, Wikipaedia, et je peux ainsi lancer une recherche directement sur ces applications sans avoir à ouvrir une nouvelle page.

3) Les mots de passe:
Si vous utilisez Internet explorer, vous savez qu'il n'est pas facile de retrouver les mots de passe qu'on a oubliés. Firefox présente ici deux avantages:
- il comprend un mot de passe général qui commande, si vous le souhaitez, l'activation de tous les mots de passe que vous utilisez;
- ce mot de passe permet également d'accéder à la liste de tous vos mots de passe (pratique lorsqu'on change d'ordinateur).

4) Les thèmes et les extensions:
Firefox est une logiciel qui fait l'objet d'améliorations continues grâce au travail de centaines de passionnés qui créent des thèmes et des extensions.
Les thèmes permettent de changer l'habillage de votre navigateur (ses couleurs, l'apparence des boutons, etc.).
Les extensions sont de petits programmes (très légers et installables très rapidement) qui améliorent le fonctionnement de Firefox (la navigation, les onglets, le téléchargement de fichiers, la rédaction de blogs, la gestion des marque-pages, etc.). La seule difficulté ici est de faire le tri entre les extensions gadgets et les extensions réellement utiles.

5) Les favicons:
Un petit plus de Firefox mais bien pratique: les favicons sont de petites icônes qui permettent d'identifier de façon distinctive vos marque-pages (favoris). Ils apparaissent également sur les onglets. Par exemple, avec Firefox, vous pouvez voir mon favicon (tv sur fond vert). Commode lorsqu'on a ouvert beaucoup d'onglets ou pour se repérer dans une longue liste de marque pages.

Enfin, Firefox est gratuit et évolue régulièrement.

Cliquer ICI pour en savoir plus sur Firefox et l'installer.


FIVE REASONS WHY YOU SHOULD USE FIREFOX:

  • 1) Tabbeb browsing: allows you to open quickly multiple Web pages within one window. To use more efficiently tabs, I recommend that you add two extensions: Tab Mix Plus which allows to open and close tabs just by mouse-clicking (and in the latest version to save windows with all the tabs) . Colorful Tabs, which gives each tab a disctinctive color, very convenient when you have opened many tabs.
  • 2) The built-in search bar. At first glance, this is not really useful if you have already installed the integrated Google toolbar. It is actually, because you can add more search engines to the built-in Firefox search bar. For instance, I added Wikipaedia or Google scholar and therefore can perform direct searches within these without having to open a new web page.
  • 3) Passwords management: If you use Internet explorer, you know how tricky recovering forgotten passwords is. Firefox allows you to activate all your passwords with one single general password, and also to easily display a list of all your passwords.
  • 4) Themes and extensions: They are small programs, designed by individuals, that allow you to customize how Firefox looks (themes) and work (extensions). They are pretty easy to install. Some of them are simply gadgets; others (mostly extensions) are really useful and help you to manage your bookmarks and tabs, to download files or to write blogs.
  • 5) Favicons: they are the small icons that appear along bookmarks or tabs. For instance, with Firefox, you can see my own favicon (Tv on a green background). Quite convenient to quickly indentify Web sites or blogs when you have many bookmarks or when you have opened many tabs.
And don't forget: Firefox is free and regularly uptated.

Clik HERE to know more about and install Firefox.

Tags: - -

mercredi 7 décembre 2005

Un site pour les déficients intellectuels / For those with intellectual deficiencies

Se sit s'adrês o pêrsone ki on z’inkapasité intélêktuêl .
Et ce site n'est pas n'importe quel site, mais celui de la municipalité de Montréal!

L'information nous vient de Netwizz qui, lundi 5 décembre, se moquait gentiment du blog de Miss France, écrit en langage texto (et au demurant très photogénique). Le 6 décembre, un certain Luc, qui tient le blog D-Blog-pas, très axé technologies de l'internet, postait un commentaire comme quoi il fallait pas se moquer de notre Miss nationale et que d'ailleurs on ferait mieux d'aller jeter un coup d'oeil sur le site officiel de la ville de Montréal.

Et, en effet, on découvre sur celui-ci une rubrique intitulée Accès Simple (en bas à droite de la page d'accueil officielle) qui propose une version allégée du site officiel à l'intention des personnes qui ont "des incapacités intellectuelles sévères ou de graves problèmes de lecture ou de langage". La rubrique Accès simple offre trois façons d’accéder à l’information: le texte simplifié, l’orthographe alternative (grosso modo le langage texto) et le son. Cette initiative a été prise à la suite du Sommet de Montréal de 2002, lors duquel la ville a souscrit au principe d'accessibilité universelle (à l'internet ou à la connaissance, on ne sait pas trop).

Comme Netwizz, jédumal @ y crouare, mais apparemment cela a l'air très sérieux. L'ortograf altêrnativ serait une méthode qui, en réduisant le nombre de façons d'écrire (graphèmes) les sons du langage (phonèmes), permettrait aux personnes maîtrisant mal les complexités de l'écriture de communiquer avec lespersonnes alphabétisées.

Petite remarque amusante: la rubrique Accès simple n'existe que sur la version française du site, pas sur celle en anglais. Les déficients intellectuels seraient-ils majoritairement francophones, ou bien la minorité intellectuellement déficiente anglophone aurait-elle été oubliée?


Le site de la ville de Montréal en ortograf alternativ

New (and interesting?): if you visit the French version of the official site of the city of Montréal, you can notice a section called Accès simple. This is intended for persons with intellectual deficiencies and provides a light version of the official site in three forms: simplified texts, audio excerpts and, more astonishing, in "alternative writing" (about the same as the phonetic writing used by many teenagers and other people for text messaging on mobile phones).
U wan C that? Click here.

Note: Sorry, not available in English. Only for French speaking intellectually deficients.

Tags:
- - -

mardi 6 décembre 2005

Affaire Outreau: et les excuses de la presse?

Jeudi 1er décembre, le ministre de la Justice, Pascal Clément, a présenté publiquement ses excuses aux acquittés de l'affaire Outreau pour "l'immense erreur judiciaire" dont ils ont été victimes. On aurait aussi aimé que les médias présentent, sinon leurs excuses, du moins une autocritique de la manière dont ils ont couvert cette affaire.


La justice mise en cause. Et les médias?

Depuis quelques jours, les articles abondent sur le gâchis de l'affaire Outreau (comme par exemple celui-ci, signé de Florence Aubenas, dans le Libération du 2 décembre). Sont épinglés: le juge d'instruction (borné et partisan), les services sociaux (suivistes et laxistes), les experts (incompétents et approximatifs), les avocats (négligents et pressés) et, bien sûr, la "machine judiciaire" (routinière et aveugle). En revanche, les médias sont peu diserts sur leur propre rôle dans cette affaire (je n'ai trouvé à ce sujet que cet article Outreau: de la tempête médiatique au naufrage judiciaire publié dans le Monde des 4-5 décembre).

Pourtant, comme le rappelle l'avocat général Philippe Bilger dans son blog Justice à l'écoute, les médias "ont chauffé à blanc" l'institution judiciaire. Ils ont notamment contribué:

  • à "cadrer" l'affaire Outreau comme une nouvelle affaire de réseaux pédophiles en faisant de multiples références à l'affaire Dutroux;
  • à encourager le délire de la principale accusatrice en donnant du crédit et un large écho à ses révélations (tout comme, lors de l'affaire Alègre, ils avaient offert une tribune aux prostituées de Toulouse);
  • et même parfois à incriminer de nouveaux suspects (comme Dany Camparini) en menant des "contre-enquêtes"(voir l'article du Monde cité plus haut).
A leur décharge, on doit reconnaître que les médias ont, ensuite, accordé une large publicité aux incohérences du procés de Saint-Omer et dénoncé les "dysfonctionnements de la Justice". Et l'on peut espérer qu'ils participeront désormais à la réhabilitation des acquittés.

Plus généralement, les affaires judiciaires - celle d'Outreau comme auparavant l'affaire Alègre de Toulouse ou l'affaire du petit Grégory dans les années 1980 - mettent en lumière un certain nombre de dérives médiatiques récurrentes:
  • méconnaissance de la présomption d'innocence;
  • non-respect du secret de l'instruction au nom d'une exigence de transparence;
  • non-vérification d'informations conduisant à la diffusion de rumeurs;
  • recherche de scoops douteux par de jeunes journalistes, avides de démontrer leurs talents d'enquêteurs.

De l'enquête journalistique au récit

Les médias ont également des effets sur le déroulement et le traitement des affaires judiciaires:
  • ils contribuent à une sur-accélération de certaines instructions, ce qui peut empêcher une analyse sereine et réfléchie des faits;
  • ils modifient les comportements de certains protagonistes (magistrats ou avocats, mis en accusation ou témoins), maitrisant mal ou pas du tout la logique des médias, en flattant leur ego ou en leur assignant des rôles;
  • ils transforment certaines affaires en feuilletons construits comme des récits dramatiques et faisant largement appel à des stérotypes. (Et d'ailleurs, assez souvent, les journalistes judiciaires tirent un ouvrage de leur enquête).
Les causes de ces dérives sont multiples. Elles tiennent pour partie à la compétition que se livrent les médias; à la formation et à l'encadrement insuffisants des journalistes chargés de suivre les affaires; au fait que le milieu journalistique est extrêmement concurrentiel et précaire (ce qui conduit certains journalistes à prendre des risques inconsidérés pour obtenir reconnaissance et statut). D'autre part, les médias sont parfois instrumentalisés par les juges ou les avocats qui se servent des journalistes pour diffuser diverses informations.
Mais les dérives des médias sont aussi dues aux lecteurs et téléspectateurs, friands de révélations sensationnelles et effrayantes et un peu voyeurs, que nous sommes tous.

Tags: - -

vendredi 2 décembre 2005

En voyage /Travellin' hard

Je suis en voyage. Serai de retour lundi. A bientôt.

I am out of town. Be back in a few days. See you soon.