vendredi 1 juillet 2005

Bouteille à la mer

Avec les blogs, quelque chose d'important est en train d'arriver. Pour la première fois dans l'histoire de l'Humanité (allons- y carrément), le nombre de producteurs de textes pourrait dépasser le nombre de lecteurs de textes.

Personne ne sait combien il y a de blogs dans le monde : selon certaines estimations plutôt conservatrices, comme celle du Blog Herald, ce serait un peu plus d'une soixantaine de millions, d’autres penchent pour la centaine de millions.


Billet de blog venant d'être publié


Du coup, le lecteur devient une denrée rare. Et certains blogueurs s'énervent que leurs visiteurs, lorsqu'ils en ont, ne commentent pas leurs billets.

C’est le cas en particulier de quelques audioblogueurs. Ainsi , Podvains qui, sous le pictogramme barré d’un consommateur avec son caddie, écrit : "Il n’y a rien de plus énervant de voir des gens s’attarder longuement sur les derniers posts de PODvains et de les voir manger du mp3 et repartir comme cela sans rien dire".
Idem pour Green qui écrit: « En partie, je suis content (que mes visiteurs téléchargent les mp3s que je recommande) parce que ça veut dire que le travail que je m’impose sert à quelque chose, mais d’un autre côté, je ne cherche pas à encourager une consommation tous azimuts. Je veux aussi — et c’est mon droit — le dialogue, le feedback, la réaction, le plaisir de partage : le mot magique.Le mot magique, comme chacun sait, est ‘merci’."
D’autres audioblogueurs sont plus cools, comme Vincent de Interprétations diverses (avec qui je partage la même jaquette de blog, sinon la même philosophie) qui écrit: "On se dit que les bloggeurs sont un peu pris à leur propre piège. La démarche du passionné désinteressé dérive doucement vers le besoin de reconnaissance. Le "merci" deviendrait indispensable à tout effort. Comme si notre boulot, de salut public, méritait récompense. Si je suis parfois un peu déçu par le manque de réaction sur des posts qui me tiennent à coeur, je ne reprocherai jamais à quiconque une démarche passive sur mon blog".

Tout cela nous ramène à la sempiternelle question de savoir pourquoi (et pour quoi) des millions de gens bloguent (j’y reviendrai un autre jour).
Pour le moment, écrire un blog c’est un peu comme jeter une bouteille à la mer. On ne sait pas si quelqu’un lira le message un jour.

Pour ce qui est de mon blog, voilà les statistiques du mois de juin :
- 94 visiteurs uniques par jour en moyenne
- dont 40 visiteurs étant déjà venu au moins une fois.
Pratiquement pas de commentaires (non mais !).

4 commentaires:

Xavier a dit…

Sans compter les personnes qui vous lisent avec un agrégateur RSS comme moi...
Je vous ai découvert depuis peu au moyen d'une alerte Technorati et je suis devenu un lecteur hors stat et un commentateur maintenant ;o)

//jonathan a dit…

hi. la question est faussée dans ton texte. que nous ayons des vistes/lecteurs nous le savons. par contre, il s'agit de leur comportement. je ne cherche pas à devenir un supermarché du gratuit. si nous ne constituons pas un alternatif [aussi bien en musique qu'en action], alors autant être tf1, jouer le jeu de la pub et tutti quanti. donc on se pose des questions sur nos actions. voilà tout.

Th. a dit…

A Xavier:
Merci. Comment je peux savoir qui me lit avec un agrégateur?

A Jonathan: Je comprends bien ta position. Mais à la base les "téléchargeurs" à partir d'un audio-blog me semblent très différents des téléchargeurs en P2P. Cf un vieu billet que j'avais écrit à ce sujet.
http://vedel.blogspot.com/2004/12/oh-dis-les-beaux-blogs-audio.html

Xavier a dit…

À ma connaissance (je n'ai jamais vraiment creusé la question), seule l'utilisation de FeedBurner http://www.feedburner.com permet d'avoir des statistiques sur les flux RSS.

PS : Merci pour le commentaire.