samedi 29 avril 2006

Autour de Ségolène

Ce qui me frappe en consultant le site de Ségolène Royal, Désirs d'avenir, c’est moins son appel à la démocratie participative que le bandeau des rubriques qui apparaît dans le chapeau du site : Adhérer, Participer/Soutenir, Comités Locaux, Inscription à la Lettre, Blogs et liens amis. Tout autant que de consulter les Français, il s’agit de constituer un réseau de supporters et de soutiens.

Une élection présidentielle se gagne d’abord grâce à un appareil qui mobilise élus, amis et sympathisants, diffuse et décline le message du candidat dans tous les secteurs de la société, apporte un soutien logistique pour la campagne. François Mitterrand en prenant le contrôle du PS lors du Congrès d’Epinay en 1971, Jacques Chirac en transformant l’UDR en un RPR acquis à sa cause en décembre 1976, l’avaient bien compris. Et l'une des premières préoccupations du candidat Nicolas Sarkozy a été de se faire triomphalement élire président du RPR en novembre 2004. Inversement, ceux qui se sont lancés dans la bataille sans l’appui d’un parti – Barre en 1988 et surtout Balladur en 1995 – ont échoué : sans véritable machine électorale, ils n’ont pas pu transformer en suffrages leur popularité initiale.

Quelques blogs pro-Ségo:

  1. L’historique (depuis novembre 2004): Ségolène 2007 (de simples citoyens mais aussi de vrais fans)
  2. Un autre historique (depuis septembre 2005): Ségolène (par un internaute qui ne s’est pas remis de l’échec de Lionel Jospin)
  3. Le plus graphique : Quelques images pour Ségolène (affiches imaginées ou détournées et slogans pour Ségolène; plutôt potache)
  4. Le plus attaché de presse : Ségolène Royal (revue de presse sur Ségolène)
  5. Le plus international : Segolene-Headlines (revue de la presse anglo-saxonne en VO)
  6. Le plus sondomane : Segoloscope (Ségolène Royal dans les sondages)
  7. Le plus éclectique : Ségolène Royal... une femme présidente? (des articles de presse et des bouts de textes "pour réunir l'épars" sur Ségolène)
  8. Le plus téléphage : Ségolène Royal en vidéo... (vidéos d’interventions de Ségolène Royal en ligne)
  9. Le plus social-démocrate ? : Ségonordic (comment importer en France les meilleures pratiques des pays nordiques grâce à Ségolène)
  10. Le plus techno : segolene-digital ("et si Ségolène avait un point de vue sur la société numérique?")
  11. Le plus rustique : Mille fleurs pour Ségolène (une photo de fleurs chaque jour ou presque, et c’est tout)
  12. Le plus canadien et (le plus maigrelet) : Le véritable blog de Ségolène (2 billets seulement !)
  13. Le plus éphémère : Ségolène - L'officieux (une tentative ratée de forum autour de Ségolène)

Le blog des blogs pro Ségolène : SegoNet (les blogs de soutien dans la mouvance Désirs d’avenir)

Quelques blogs et sites pas très Ségo

  1. Le plus critique : Ségolène, la néo puritaine (un blog ni Sarko ni Ségo, mais contre le blairisme et les charentaises, indubitablement le mieux fichu)
  2. Le plus stratégique : Les 143 rebelles (des féministes du PS qui veulent rénover la vie politique et qui dénoncent la “pipolisation” dont bénéficie Ségolène Royal, comme c’est décrypté ici)
  3. Une analyse (à la Bourdieu) de"l’ascension de Ségolène Royal dans les médias comme censure du débat démocratique" par Gérgory Rzepski sur le site Acrimed.

Crédits: Photo VSD - Dessin Biz-humour.com
Tags: - - -

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour continuer dans la série « ils l’ont dit avant elle » :



Le 31 mai 2006, Ségolène ROYAL propose qu’au « premier acte de délinquance », les mineurs de plus de 16 ans soient placés « d'office dans un service à encadrement militaire à vocation humanitaire ou pour apprendre un métier ». Quant aux plus jeunes - les « perturbateurs qui pourrissent la vie » d'un collège - ils seront placés « d'office dans des internats-relais ». Ils sont « en échec, mais il n'y a pas de place pour la commisération ».



C’est une idée de Jean-Marie LE PEN. Le Front National propose dans son programme disponible sur www.frontnational.com une politique de « resocialisation éducative en milieu fermé ». « Il sera créé des chantiers de réhabilitation, permettant à la fois de sanctionner les fautes et de remettre leurs auteurs dans le droit chemin. »



L’idée avait déjà été reprise par Nicolas SARKOZY, toujours en pointe pour séduire l’extrême droite. Parlant de son plan de prévention de la délinquance (toujours en préparation) il a dit vouloir rendre possible « lorsque cela est nécessaire », d’« éloigner temporairement un mineur délinquant (vers) un établissement adapté, de type internat » (Montbeliard, le 26 janvier 2006).



Que Nicolas Sarkozy fasse la course à l’extrême droite, c’est une chose. Que la candidate quasi-officielle du PS s’y livre, on croit rêver

greg a dit…

Qui a dit le 10 janvier 1998 à l'émission La Marche du Siècle :

"... Exclure un jeune du système éducatif est un échec..." et "...chaque jeune est formidable..."?

Qui a dit le 31 mai 2006 :

Il faut " retirer des collèges les gamins qui y font la loi et qui pourrissent la totalité d'un établissement scolaire " ? (France 2)

Ségolène Royal !

Aprsè l'émission de la Marche du siècle j'ai envoyé une lettre ouverte à Ségolène Royal. L'hebdomadaire " Valeurs actuelles" du 28.02.1998 en a publié un extrait. Elle m'a répondu. Extraits des deux courriers :

"... Le reportage sur la violence en milieu scolaire dans un lycée technique était effrayant. L'intervention de Madame le ministre, Ségolène Royal, était étonnante voire irresponsable ou totalement inadaptée. J'ai entendu "qu'exclure un jeune du système était un échec" et que "chaque jeune est formidable". Cela voudrait dire que l'école serait responsable de cette exclusion? Est-ce bien le moment de dire aux jeunes - qui me manquent de respect ou qui me font savoir qu'ils "s'en foutent" de ce que je dis, voire qui menacent d'être violents envers moi", tu es formidable? Non, Madame le ministre. Il suffit d'écarter du système le petit nombre d'élèves qui ne respectent plus rien et qui constituent un danger et un mauvais exemple pour les autres. Nous attendons des mesures fermes envers eux..."
"Monsieur,
...En tant qu'enseignant, vous n'ignorez pas que j'ai mis en place ette année une importante opération, "Les initiatives citoyennes pour apprendre à vivre ensemble", destinées à réapprendre à chacun le civisme et la citoyenneté...Oui, "exclure un jeune du système éducatif" reste pour moi un échec de l'institution qui n'a pas su, à un moment ou à un autre, valoriser ce jeune dans son domaine d'excellence ou de prédilection. Oui "chaque jeune est formidable", à condition que chacun veuille bien accepter les différences de l'autre..." Ségolène Royal.

Je lui ai également suggéré dans mon courrier de 1998 : "...vous pourriez rendre obligatoire des séances de pédagogie familiale pour tous les parents qui inscrivent un enfant dès la maternelle... Ces séances auraient pour but de rappeler aux parents qu'il est de leur devoir d'éduquer les enfants. Le contenu : le respect de l'adulte, de la règle, de la loi, les interdits nécessaires à mettre en place, le temps à prendre avec chaque enfant, la nécessité de lui montrer que ses parents l'aiment..."
En 2006, Ségolène Royal estime qu'il " Il faut épauler les familles, ne pas les disqualifier et quand les incivilités se multiplient, avoir un système d'obligation pour les parents de faire des stages dans les écoles de parents..." (France 2)

Au-delà de l'anecdote je constate que Ségolène Royal est devenue réaliste. Il serait important pour les hommes politiques d'être réellement à l'écoute de ceux qui sont sur le terrain.
J'ai envoyé un second courrier à Madame Ségolène Royal (3 novembre 1999) qui n'a jamais eu de réponse de sa part. Je lui ai fait part de l'échec de l'école primaire dans l'apprentissage de la lecture. Je lui ai posé les questions suivantes :
" ...- Pourquoi refuser de se poser la question de l'efficacité de telle ou telle méthode de lecture?
- Pourquoi ne pas revenir à une méthode qui a fait ses preuves, tout en la modernisant grâce aux découvertes récentes? Mon père qui a enseigné plus de vingt ans en CP, a appris à lire à tous ses élèves, sans exception, au moyen de méthodes traditionnelles.
- Devant des chiffres aussi significatifs et des effets aussi massifs, ne serait-il pas souhaitable de mettre en cause certains à priori?
- Du moins ne vous paraît-il pas opportun de développer une attitude critique à l'égard de votre propre démarche et de vous remettre en cause? ..."
Je ne sais quelle est la position actuelle de Ségolène Royal sur ce sujet, mais je constate que Gilles de Robien a pris conscience du problème et prend, à ce sujet, des mesures qui vont dans le bon sens.

( L'intégralité des courriers (1998 et 1999) sont publiés dans mon ouvrage " La famille est l'avenir de l'école " F.X de Guibert 2000 Annexes).