lundi 31 décembre 2007

Amoureuse non-encore médiatisée

En faisant le ménage dans les fichiers de mon ordi, (préparation à un changement de portable - grosse opération riche de petites leçons sociologiques, et même carrément épistémologiques, sur lesquelles je reviendrai - plus que bonne résolution pour 2008), je retrouve ce mp3 d'une chanson assez étrange de Jérôme Minière, Amoureuse non-encore médiatisée. Et comme le hasard a toujours un sens, je vous propose d'en écouter un bout (cliquez juste en dessous sur la flèche verte du lecteur mp3):

NB: Si vous ne voyez pas le lecteur mp3 juste dans la ligne en dessous (une flèche verte, deux bouton puis une bande grise), merci de me l'indiquer en précisant: quelle version de navigateur vous utilisez; quel logiciel audio vous utilisez (Window Media Player, Real Player, Quick Time, etc.): si vous avez bien avez bien le Flash player installé.


Amoureuse non encore médiatisée par jérôme Minière

Jérôme Minière, né à Orléans et désormais établi au Québec, est un artiste éclectique. Peut-être parce qu'il a du mal à s'accommoder au monde qui l'entoure, il créé de petits univers ironiques. Après avoir commis quelques albums personnels, plutôt intimistes mais aussi assez électroniques, il est désormais engagé dans le projet Herri Kopter (dont le slogan est Le client est notre roi). Ca promet.


[Art work by Herri Kopter]

Une belle et douce année 2008 pour vous et tous ceux que vous aimez et/ou qui vous aiment.

4 commentaires:

Jean-Philippe Roy a dit…

Salut thierry,
Tous mes voeux en premier,
En second, il y a un problème avec ton lien : impossible d'avoir la chanson. Sniff, j'attends une solution.
JPROY

Anonyme a dit…

" Il a accéléré, le jean troué, le soleil sur son torse " :D
http://www.la-grange.net/2008/01/05/homme-femme

tercumenette a dit…

thanks

grosdemouge a dit…

Bonjour

"amoureuse non encore mediatisee" est extrait de l'album "monde pour n'importe quoi" sorti en 1996 chez lithium. A l'époque, je suivais bcp ce label (dominique a, diabologum) et j'avais accroché à la première écoute. ca reste un de mes albums français, avec "1998 amerik" d'erik arnaud, murat, etc